Monologue avec ma fille...

18 août 2016

Anniversaire...

9900fc84

Mot généralement précédé de la mention "joyeux" ou "bon". Dans ton cas, aucun de tes anniversaires ne sera jamais ni bon ni joyeux ma Camille. Je ne sais pas par quel mot il pourrait être remplacé...

Ce matin, avec ta petite soeur, nous sommes allées mettre une bougie pour toi à l'église. Pas à celle de notre village, mais en ville, sur une place où on aime bien prendre le café "en famille" le samedi après midi. Ta soeur a été étonnament calme et n'a pas testé l'accoustique des lieux, rendant l'instant plus intense encore.

Elle nous aide à aller de l'avant, à traverser ces moments difficiles. Mais la cicatrice est encore douloureuse.

Elle adore regarder ton cadre dans notre chambre. Elle arrive même à le montrer du doigt maintenant!

C'est une petite tornade. Je ne peux pas m'empêcher de me demander si elle est comme ça pour nous dire "hé oh!! Je suis là moi aussi!!". Est-ce que tu aurais été comme ça toi aussi, ou alors une petite fille sage et discrète...

Elle a adopté ton doudou pour dormir. Elle en prend soin pour toi. Hier elle lui racontait des histoires...

Elle grandit très vite. C'est la vie incarnée...

Continue de prendre soin d'elle ma Camille. Je pense à toi tous les jours...

 

Posté par nini16440 à 15:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]


14 décembre 2015

Ta petite soeur est née et se porte comme un charme...

20151202_195335

Ca fait déjà 3 semaines, mais bien que je pense énormément à toi, le temps m'a manqué pour venir te raconter.

J'avais peur que mon deuxième accouchement soit terni par le premier. Que des images me reviennent par flash. Mais non, finalement vous avez eu chacune votre moment unique. Camille le 18 août 2014, Maëlle le 30 novembre 2015...

Tout se déroulait bien, jusqu'à ce que le petit coeur de Maëlle disparaisse du monito et que tout le monde s'active autour de moi. Moi qui pensait qu'elle avait seulement bougé et qu'on avait perdu le signal. Là, j'ai vraiment eu peur. J'ai pensé : "Non! Pas maintenant, pas si prêt du but! Elle ne peut pas nous faire ça elle aussi!!"

Puis son coeur est reparti. Moi je tremblais comme une feuille.

Et enfin elle est arrivée. Toute chaude, posée sur mon ventre. Toute ronde aussi. Et on a pleuré tous les trois enlassés...

Noël arrive à grand pas. Cette année il aura une saveur particulière. Cette année il y aura de minuscules petits chaussons roses au pied de notre gros sapin. Ta petite soeur est là, et pas toi. Finalement je crois qu'il me manquera toujours un enfant. La douleur finira peut être par s'estomper, mais il restera une vilaine cicatrice.

J'ai entendu un monsieur l'autre jour, en parlant de ses enfants, dire "le 2ème est là parce que le 1er n'est pas là". Et c'est vrai. Si tu avais été là, Maëlle ne serait pas née. Dire qu'elle vit parce que tu es morte...

Je lui ai donné ton doudou, qu'on appelle "Doudou Camille". Elle dort la tête posée dessus. J'ai écrit sur son livre de naissance qu'elle a une soeur dans les étoiles.

Mais je n'ai pas encore osé lui parler de toi. C'est tellement difficile pour moi. Faire attention à l'appeler Maëlle, pas Camille. Et pourtant je sais que ma langue fourchera bien un jour ou l'autre. Hier la sage femme me parlait de mon utérus "qui a porté mes enfants"... et j'ai fondu en larmes.

Se dire qu'on touche du doigt ce qu'on attendait depuis si longtemps, et se trouver tellement désemparé quand elle pleure et qu'on ne sait pas pourquoi.

L'ambivalence des sentiments...

Ma Camille, tu me manques toujours autant. Demain soir, pour le réveillon, on allumera ta bougie. Seul signe de ta présence...

 

 

Posté par nini16440 à 23:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 octobre 2015

Ca fait un petit moment que je ne t'ai pas écrit. Mais en y réfléchissant, je me suis rendue compte qu'il ne se passait pas un jour sans que je pense à toi, sans que je te parle (par la pensée, pour ne pas avoir l'air d'une folle furieuse!).

Voilà déjà deux jours que j'ai très mal au dos. Est-ce que c'est ta petite soeur qui pèse son poids? Est-ce que c'est le manque de toi (du 14 au 18 août dernier, j'ai aussi eu très mal au dos... Alors que j'essayais tant bien que mal d'occuper mon esprit).

Je suis arrêtée en ce moment. Congé pathologique. Puis congé maternité après... Une première pour moi tous ces termes. Dernière ligne droite... Je suis inquiète. Est-ce que je vais pouvoir vivre l'accouchement de ta soeur sereinement, ou bien est-ce que les images du tien vont me revenir en pleine poire, comme des flash. Il faut que vous ayez chacune votre moment pourtant...

J'ai l'impression que je suis sur un pont, prète à sauter à l'élastique. J'ai peur. Après avoir été mamange, je vais devenir maman. 10 ans que j'attends ce moment... Heureusement, ta soeur est là pour me rassurer, pour me montrer qu'elle est bien vivante. Même quand elle m'empêche de dormir, je savoure ces instants.

Petit à petit on ose s'équiper, acheter des pyjamas, des body. J'ai attendu quelques semaines avant d'enlever les étiquettes des fringues. j'ai toujours les tickets de caisse... Au cas où? Qui fait ça?

Lyly+flash+soutient+le+deuil+périnatal+(2)

 

Aujourd'hui, c'est le 15 octobre. La journée de sensibilitation au deuil périnatal. Un peu un genre de grande fête de famille entre tous les paranges. Ma page FB est entièrement redécorée de rubans roses et bleus, notre signe de ralliement.

Aujourd'hui c'est aussi la journée de la femme rurale, des toxicomanies, du lavage des mains... Bref, ça n'interresse pas grand monde.

Ce soir, je vais allumer ta bougie. Elle brillera pour toi, puis pour tous les autres : Ella, Vadim, Taïna, Mimi, Elise, Valentine, Capucine, Loan, Cyril, les filles à Papa, Adèle, Anton, Lecia, Valentin, Zion, Stella, Héloïse, Rose, Annaëlle...

Ce matin en me levant, j'ai vu passer un cygne blanc. J'y ai vu un signe...

Doux baiser ma Camille, tu nous manques tous les jours...

Posté par nini16440 à 17:19 - Commentaires [7] - Permalien [#]

18 août 2015

Un an...

PICT0280

Nous y voilà. Je n'arrive pas à te souhaiter un "bon anniversaire" ma Camille, parce que ce n'est pas un jour de fête pour moi. Néanmoins le bouquet est plus gros que d'habitude. J'y tenais. Les fresias sentent la bergamote, j'aime beaucoup.

Avec ton Papa, on s'organise des journées de dingues sans temps mort depuis 4 jours. Pour éviter de réfléchir, de penser, de ressasser. Mais ce soir j'ai besoin d'être avec toi. Au calme...

J'ai craqué avant, je vais peut être craquer après... Mais je dois être forte. Pour te faire honneur, et pour la petite Cacahuète qui pousse dans mon ventre depuis plusieurs mois et qui se rappelle à moi : "toc toc Maman, je suis là moi aussi!!"

Pour ton 1er anniversaire mon bébé, je t'annonce que tu vas bientôt devenir une grande soeur. Je suis consciente d'avoir énormément de chance qu'une autre FIV ait fonctionné.

Tu as préparé le nid pour un autre bébé. Et il a l'air de s'y sentir bien. De notre côté, nous avons été plein d'angoisse, de doute, nous avons eu peur. Maintenant il faut qu'on en profite. Ce bébé aura son doudou, et le tien. Celui qui dort toujours avec nous en attendant...

Demain on va à la mer avec Cacahuète. Tu sais, dans cet endroit qu'on aime bien et où on a eu le temps de t'emmener. J'y pense toujours maintenant quand nous y allons. C'était notre coin à tous les deux, puis le coin où nous sommes allés tous les 3. C'est maintenant le coin où nous n'irons jamais tous les 4...

On pense à toi ma Camille, continue à veiller sur nous et sur ceux qui t'aiment...

 

 

Posté par nini16440 à 23:25 - Commentaires [5] - Permalien [#]

19 juillet 2015

11 mois...

93780642Dernière ligne droite. Je crois que les semaines qui viennent vont être difficiles, je vais revivre jour après jour les évènements de l'an dernier.

Quand certains fêteront leur premier anniversaire de mariage le week end prochain, moi je penserais que c'est dans ces moments là que tu est partie. Sans faire de bruit, peut être quand nous faisions la fête. Peut être le lendemain. Peut être les jours qui ont suivi, j'avais eu assez mal à la tête... Mais depuis quand les maux de tête sont un signe de quoi que ce soit?

Pendant 3 semaines je vais être seule au bureau. Comme l'an dernier. Seule à faire un boulot que je déteste, mais on ne me laisse pas le choix... L'an dernier j'étais stressée, fatiguée, je ne dormais que 3 heures par nuit, j'étais sur les nerfs... C'est peut être là que tu es partie...

Puis on va revivre le jour où nos vies ont basculées. Jour après jour, heure après heure, le film va se dérouler... Et ça fera un an que tu es partie.

Aujourd'hui tu devrais être parmi nous, du haut de tes 6 mois, dans une petite baignoire pour te protéger de la chaleur. On regarderais tes premiers pyjamas en se demandant comment tu as pu rentrer dedans! Notre vie à tous les 3 devrait s'écouler à ton rythme.

Le 18 août prochain, on a un rdv important. Ca m'a un peu chifonnée que ça tombe ce jour là. Mais comme dit ton tonton, "des 18 août il y en aura d'autres"... Alors on va le prendre comme un passage de relais. En pensant très fort à toi...

Pas un jour ne passe sans que je pense à toi, ma Camille. Tu es là tout le temps. Même si aujourd'hui nous essayons avec ton Papa de regarder vers l'avenir et de nous reconstruire petit à petit. On avance doucement, sur la pointe des pieds...

Tu ne peux même pas imaginer à quel point notre vie a basculé... sur tous les plans. C'est l'effet tsunami... Il y a des dommages collatéraux, tous les par'anges le savent. Mais ce n'est pas de ta faute mon bébé.

Continue à prendre soin de nous et de ceux qui t'aiment ma Camille...

Posté par nini16440 à 16:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]


01 juin 2015

Hier matin ma première pensée a été pour toi.

téléchargement2

Le réveil a sonné (et oui, un dimanche). J'ai pensé :

Papa va aller chercher sa petite dans son dodo. Elle a son joli pyjama tout doux, puis il va la déposer contre moi, et on va se faire un gros câlin tous les trois. Les chats feront leurs curieux, ils viendront te renifler. Puis Papa va m'offrir un bouquet en me disant "C'est de la part de Camille, bonne fête Maman".

Mais non, rien ne s'est passé comme ça... 

Le réveil a sonné hier matin, on s'est préparé, puis on a enchainé une bonne grosse journée de livraison de fleurs. Pathétique, non? Une Mamange qui arbore son plus beau sourire pour livrer des bouquets à plein de mamans... J'ai pleuré en lisant certains messages (même les plus cul-cul!), j'ai pleuré en recevant un message, j'ai passé pas mal de temps à m'essuyer les yeux.

L'an dernier, à la même époque, j'étais juste enceinte et pleine d'espoir.

Hier devait être ma première fête des mères. C'était encore plus douloureux que les autres années... 

Tu nous manques mon bébé.

 

 

Posté par nini16440 à 15:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 mai 2015

9ème mois...

C'est hautement symbolique, 9 mois. La durée d'une gestation. Le temps nécessaire pour accepter? Pourtant, tu ne devrais pas avoir 9 mois, mais seulement 3 mois et demi... On devrait être dépassés, fatigués, désorganisés. Dans 15 jours, ça aurait dû être ma première fête des mères. Ca va être difficile comme journée. Fêter les mamans, ma maman, mais pas moi. Je n'y ai pas droit...

Il nous arrive encore de pleurer parfois, quand nous sommes confrontés à des parents "comme nous". Sinon, la plupart du tremps, on arrive à donner le change!

Il y a un an, je faisais mon premier test de grossesse. On ne savait pas ce qui nous attendait... Si on avait su, je crois que je t'aurais acheté un doudou plus tôt, et tu serais partie avec... Pas toute seule.

Chaque jour, j'ai l'impression de revivre l'an dernier. Il faut laisser le temps faire son travail.

Vendredi on est retourné à la pizzéria. La dernière fois, c'était en juillet dernier, on avait "fêté" la grossesse, parce qu'on avait fait l'examen du 1er trimestre. Celui qui marque, normalement, la sortie de la "zone à risque"... J'avais peur qu'on me regarde comme une bête curieuse, ou alors qu'on m'évite, que les gens soient gênés et ne sachent pas quoi dire... Mais non, ça s'est passé comme ça. Une accolade avec l'une, les nouvelles prises par l'autre. Puis on passe à autre chose, naturellement.

Tu nous manques Camille, j'aimerai tellement que tu sois avec nous... Prends soin de nous...

Posté par nini16440 à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 avril 2015

8 mois...

Je ne suis pas venue ici depuis un mois, parce que j'ai beaucoup de mal à exprimer ce que je ressens. Je suis un peu perdue.

Les sentiments s'entremèlent. En avril l'année dernière, je commençais ton traitement... Sans vouloir y penser, ça revient quand même en mémoire. Sans vouloir faire d'amalgame, les choses se superposent. Je vais me souvenir des dates anniversaires de chaque examen, de chaque échographie. Ca va être compliqué à gérer...

La rencontre du 3ème type de cette semaine aussi...

Aujourd'hui, j'ai pu te cueillir des fleurs du jardin. Je les ai mélangées à mon bouquet. J'aime bien mélanger tes fleurs et les miennes.

Avec ton Papa, nous étions très fiers et très émus de suivre la course de votre petit bateau cette semaine, et de voir que grâce à tous les anges (et un peu à l'équipage aussi), il a terminé la course en tête!! C'est une belle récompense pour nous, parents endeuillés.

On tente de faire comme tout le monde nous conseille depuis longtemps, "passer à autre chose". Ce n'est pas parce qu'on a la tête prise ailleurs qu'on ne pense plus à toi, ma petite Camille...

 

Posté par nini16440 à 16:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 mars 2015

7 mois...

La vie reprend de plus en plus le dessus. Les mois s'enchainent, un peu moins douloureux depuis que la DPA est passée.

Nous arrivons à penser à nous, à faire des choses pour tous les 2...

logo bonhomme nom

Aujourd'hui pour tes 7 mois d'envol, ma fille, je t'annonce officiellement que j'ai envoyé ton dossier d'inscription pour Voiles des Anges!

Tu es l'ange inscrit sous le numéro 296 : Camille B.

L'idée de l'Association Voiles des Anges : trouver assez de sponsor pour faire le Vendée Globe 2016, avec un bateau sur lequel seront inscrits les prénoms de pleins de bébés comme toi... Partis trop tôt.

Nous avons été séduit par l'idée qui met un peu de baume au coeur, l'idée que tu pourrais faire le tour du monde!!

Doux baisers ma fille, continue de prendre soin de nous ma princesse des étoiles...

Posté par nini16440 à 16:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 mars 2015

Les Maternelles - sujet sur l'AMP

Sur 100 couples qui débutent une FIV :

  • 41 auront un enfant grâce à la FIV,
  • 59 n'en auront pas dans le cadre de la FIV :
    • 7 en auront avec un autre traitement,
    • 11 en auront naturellement,
    • 11 en adopteront un,
    • 30 couples n'auront pas d'enfant.

Parce que, si c'était si facile que ça, ça se saurait...

C'est comme le cancer, on ne guéri pas à tous les coup, je suis bien placée pour le savoir. Oui, l'infertilité n'est pas une maladie mortelle, j'en conviens et je m'excuse d'avance auprès des personnes que j'aurais pu choquer.

Pour ceux qui veulent en savoir un peut plus : Les Maternelles - AMP, quand ça ne marche pas.

 

 

Posté par nini16440 à 16:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]