Je ne suis pas venue ici depuis un mois, parce que j'ai beaucoup de mal à exprimer ce que je ressens. Je suis un peu perdue.

Les sentiments s'entremèlent. En avril l'année dernière, je commençais ton traitement... Sans vouloir y penser, ça revient quand même en mémoire. Sans vouloir faire d'amalgame, les choses se superposent. Je vais me souvenir des dates anniversaires de chaque examen, de chaque échographie. Ca va être compliqué à gérer...

La rencontre du 3ème type de cette semaine aussi...

Aujourd'hui, j'ai pu te cueillir des fleurs du jardin. Je les ai mélangées à mon bouquet. J'aime bien mélanger tes fleurs et les miennes.

Avec ton Papa, nous étions très fiers et très émus de suivre la course de votre petit bateau cette semaine, et de voir que grâce à tous les anges (et un peu à l'équipage aussi), il a terminé la course en tête!! C'est une belle récompense pour nous, parents endeuillés.

On tente de faire comme tout le monde nous conseille depuis longtemps, "passer à autre chose". Ce n'est pas parce qu'on a la tête prise ailleurs qu'on ne pense plus à toi, ma petite Camille...